Proderma développa une lingette spécifique pour le nettoyage des écrans d'ordinateurs et une serviette rafraîchissante sans alcool à l'aloe vera.

Ces produits furent envoyés en échantillonnage à des clients potentiels - beaucoup ne répondirent pas. Pius Niederberger ne se laissa pas décourager et célébra ensuite un grand succès quand il convainquit Swissair de la qualité et de la fiabilité de Proderma. À partir de 1996, Proderma reçut le contrat pour livrer les lingettes rafraîchissantes pour la compagnie aérienne et ses filiales – vraiment une envolée vol à haute altitude ! Cela jeta les bases d'une croissance rapide. Les locaux à Malters étant devenus trop petits pour les affaires en plein essor, Pius Niederberger partit à la recherche de locaux appropriés et trouva ce qu'il voulait à Schötz. Il acheta le terrain ainsi que les bâtiments de Ritex AG (fabricant de vêtements pour hommes). Dans la nouvelle « usine 1 » de Proderma, les locaux furent transformés pour être adaptés aux besoins. L' « usine 1 » passa avec succès la certification Pharma GMP et Proderma fut autorisée à mélanger et emballer un nouvel hydrogel pour les soins des plaies. Une nouveauté était alors les sachets profilés (forme découpée au souhait du client). Grâce à l'expansion et à la conversion des machines, la gamme d'emballage fut élargie et de nouveaux clients, en particulier à l'étranger, gagnés. En 1999, les exportations représentaient environ 70% des ventes totales. Le nombre d'employés était passé à 6.